Votre chat a t

Votre chat a-t-il besoin de retirer son canal auditif?

Si votre chat se fait mal à l’oreille et secoue la tête, il est potential qu’il souffre d’une affection qui nécessite une intervention chirurgicale. Voici une query à propos de ce que j’ai reçu d’un lecteur, et ma réponse.

Q: Lorsque je l’ai adopté, on m’avait dit que mon chat avait quelques polypes bénins à l’oreille, mais dernièrement, il s’est beaucoup mordu. Ça despatched mauvais et j’ai remarqué une décharge, alors je l’ai emmené chez le vétérinaire. Il a trouvé une tumeur dans le canal auditif et a recommandé quelque selected appelé l’ablation totale du canal auditif. Cela semble vraiment drastique. Est-ce une bonne idée?

A: Waouh! C’est une opération délicate et complexe. Connu sous le nom d’ablation totale du conduit auditif, ou TECA, il consiste à retirer complètement le conduit auditif. Les chats ont un canal auditif en forme de L, nous ne pouvons donc pas simplement utiliser un lengthy instrument pour enlever la tumeur. Il y a trop de risque d’en manquer une partie. Il faut un travail manuel astucieux pour éviter d’endommager les nerfs de l’oreille, mais l’opération peut présenter de réels avantages pour les chats atteints d’infections chroniques du conduit auditif ou de tumeurs telles que celles que votre chat a connues.

La première selected à considérer par le chirurgien est de savoir si la tumeur s’est propagée dans l’os du crâne. Cela rend la scenario beaucoup plus difficile à gérer. Si cela ne pose pas de problème, le chirurgien peut alors retirer le conduit auditif et, si nécessaire, nettoyer l’oreille moyenne et prescrire des antibiotiques pour traiter toute an infection.

Votre chat sera encore succesful d’entendre après le retrait du conduit auditif, bien que les sons soient atténués, en quelque sorte comme lorsque vous portez des bouchons d’oreilles. Vous remarquerez peut-être aussi qu’il est plus heureux et plus actif parce qu’il est plus à l’aise.

Un pathologiste vétérinaire effectuera une biopsie de la tumeur pour déterminer si elle est bénigne (inoffensive) ou maligne (cancéreuse). Parfois, des tumeurs qui semblent bénignes se révèlent malignes lorsqu’un échantillon plus vital est soumis.